Plus de demandeurs d’emploi en formation et moins de contrats aidés au 3ème trimestre 2016

Le décembre 19, 2016
Commentaires fermés
1029 Vues

Fin septembre 2016, la DARES (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail) comptabilisait 273 000 chômeurs en formation, soit presque 16 % de plus que l’année précédente. En revanche, le nombre de bénéficiaires d’un contrat aidé (contrat unique d’insertion, emploi d’avenir ou contrat dans une structure d’insertion par l’activité économique) diminue pour la 1ère fois depuis 2013, avec une baisse de 26 000 contrats par rapport au trimestre précédent.

Demandeur d’emploi : effets du plan « 500 000 formations supplémentaires »

117 000 demandeurs d’emploi sont entrés dans des formations commandées par Pôle emploi au 3ème trimestre 2016, soit 3 fois plus qu’à la même période de l’année précédente. Les entrées dans des formations de la Région, généralement plus longues, sont moins nombreuses mais on comptabilisait un total de 273 000 demandeurs d’emploi en formation fin septembre 2016, soit 37 000 de plus qu’un an auparavant.

Contrats aidés : une baisse particulièrement forte dans le secteur marchand

Les consignes adressées par l’Administration aux organismes prescripteurs ont conduit à une forte diminution des contrats aidés, en particulier dans le secteur marchand : la DARES constate ainsi, à la fin du 3ème trimestre 2016, une baisse de 15 000 bénéficiaires pour les CUI-CIE (contrat unique d’insertion – contrat initiative emploi), de 4 000 CUI-CAE (contrat unique d’insertion – contrat d’accompagnement vers l’emploi) et de 8 000 emplois d’avenir (réservés aux jeunes).

La part de jeunes recrutés en contrats aidés reste importante :

  • 50,6 % des embauches dans le secteur marchand,
  • 35,6 % des recrutements dans le secteur non marchand,
  • 30 % dans les entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI).

Les embauches de seniors de 55 ans ou plus diminuent en revanche, notamment dans le secteur marchand. Seul le secteur de l’insertion par l’activité économique (IAE) embauche plus de seniors que l’année précédente, en particulier au sein des associations intermédiaires (AI).

Partagez cet article...