Quel rôle pour la Caisse des dépôts à l’horizon 2025-2035 ?

Le mai 2, 2021
Commentaires fermés
662 Vues

Last Updated on

Quel rôle pour la Caisse des dépôts à l’horizon 2025-2035 ?

La loi du 5 mars 2014 a fait de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) le gestionnaire du Compte personnel de formation (CPF) pour les actifs du secteur privé.

La dernière réforme de la formation professionnelle, la loi du 5 septembre 2018, donne à la Caisse des dépôts et consignations un rôle d’opérateur de l’Etat non plus seulement gestionnaire mais également financeur du dispositif, étendu par ailleurs à l’ensemble des actifs de France (salariés du secteur privé, agents de la fonction publique, travailleurs indépendants…) depuis la loi Travail du 8 aout 2016.

La CDC, établissement public au service de l’intérêt général, intervient dans de nombreux domaines pour le compte de l’Etat (financement de logements, développement des territoires, soutien financier aux entreprises, financements de projets de transition écologiques et énergétiques, développement de services publics dans la vie des français).

Ainsi, elle étend aujourd’hui ses missions dans le champ de la formation professionnelle :

  • Gouvernance universaliste du CPF
  • Nouveau financeur du CPF, par des fonds publics issus des contributions des entreprises
  • Habilitation à percevoir des fonds complémentaires (entreprises, régions, OPCO, Pôle emploi, Agefiph, FAF de non-salariés, chambres consulaires …)
  • Gestion et développement du dispositif (partenariats, logo, communication …)
  • Création, déploiement et amélioration du service dématérialisé (Système d’information, site Internet et application mobile, référencement de l’offre, conditions générales d’utilisation (CGU) valant convention de formation, évaluation qualité par les bénéficiaires, services associés…)
  • Opérateur de l’Etat, avec une convention d’objectifs et de performance triennale

Par l’émergence d’un CPF suivant une logique marchande et désintermédiée de la formation, la Caisse des dépôts et consignations étend peu à peu sa place dans l’écosystème de la formation professionnelle aujourd’hui… et demain potentiellement de l’apprentissage.

Dans le cadre d’un cycle de webinaires organisé par le Synofdes, le Cabinet Boumendil & Consultants (Groupe Amnyos) a animé le 14 avril 2021 un premier « remue-méninges » consacré aux évolutions potentielles du rôle de la CDC.

La séquence a donné lieu à un exercice de prospective-fiction, pour envisager des scénarii d’évolution du rôle de la CDC à échéance 2025-2035 et leurs incidences :

  • D’ici 2025, la CDC pourrait devenir un acteur incontournable de la formation et de l’apprentissage, voire prendre certaines missions d’autres opérateurs actuels, par :
    • Le référencement et la mise en visibilité de l’essentiel de l’offre de formation, et ce, qu’elle soit éligible au CPF ou non
    • Le développement du passeport compétences de l’individu, lui permettant d’en faire un véritable CV numérisé
    • Services numériques d’accompagnement des actifs à leur projet d’évolution professionnelle
    • Gestion et enregistrement des contrats d’alternance
  • En 2035, la CDC pourrait alors devenir la « Caisse nationale d’assurance formation » dans un système assuranciel privé où les financeurs actuels n’existeraient plus.

Pour en savoir plus :

Partagez cet article...